Hungary: Chez les Flamands, paper publication (Maigret és a flamand lány)

Chez les flamandsChez les Flamands

Une sœur trop attentionnée
Maigret a accepté, à titre privé, d’aider les Peeters à se sortir d’un mauvais pas. Il apprend d’Anna, la jeune fille qui a sollicité sa collaboration, que tout Givet accuse la famille Peeters – « les Flamands », commerçants aisés mais détestés, qui tiennent une petite épicerie où viennent boire les mariniers – d’avoir fait disparaître Germaine Piedbœuf, la fille d’un veilleur de nuit, dont Joseph Peeters a eu un enfant.

Too caring a sister
Maigret agreed, privately, to help the Peeters out of a bad situation. He learns from Anna, the girl who sought his help, that everyone in Givet accuses the Peeters family – the “Flemish”, wealthy but hated merchants who run a small grocery store where  bargees come to drink – of having done away with Germaine Piedbœuf, the daughter of a night watchman, with whom Joseph Peeters had a child.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *